"Strauss a cappella", Accentus et Latvian Radio Choir

Coup de coeur d'Yvan, Landivisiau

Lumineux !

Un rayon de lumière bleue et une frêle silhouette floue qui semble l'émettre... La pochette de cet album en est le meilleur résumé. Car c'est de lumière dont il est question au long de ces quatre pièces de Richard Strauss : la lumière intérieure face aux ténèbres. Une inspiration lumineuse qui émane à la fois des textes des poètes Rückert et Schiller, de la complexité subtile des partitions et de l'interprétation exceptionnelle des choristes.

 

C'est un disque rare que celui-ci : la difficulté pour les chanteurs d'assurer la justesse de la note au milieu des 20 parties vocales enchevêtrées du Deutsche Motette (16 pour le choeur et 4 pour les solistes) en fait une expérience rarement tentée ! Comme à l'habitude Accentus nous fait la démonstration de son grand art, accompagnés ici du Latvian Radio Choir et de 4 solistes, soit près de 70 chanteurs sous la direction de Laurence Equilbey.

Composées à différentes époques de la longue carrière de Strauss (1897 pour les Zwei Gesänge, 1913 pour le Motette, 1936 pour Traumlicht), ces oeuvres nous apparaissent aujourd'hui comme des appels répétés et angoissés à l'esprit, devant les sombres menaces de ce 20e siècle chaotique.

 

Pour prolonger la soirée dans le répertoire a cappella, on retrouvera bien sûr l'ensemble de la discographie de Accentus et en particulier le dernier en date : ce beau Rachmaninov Liturgie de Saint Chrisostome en compagnie d'Eric Ericson Chamber Choir et toujours sous la direction de Laurence Equilbey. Et pour ressentir le frisson que procure leur audition en concert comme à La Folle Journée de Nantes, guettez leur actualité et agenda concerts sur leur site officiel.

 

Strauss a capella

Accentus et Latvian Radio Choir

Laurence Equilbey

Naïve - parution :  2009

Écrire commentaire

Commentaires : 0