"Let England Shake" de PJ Harvey

Coup de coeur de Romain, disquaire à Crozon

Après quatre ans d’absence, Polly Jean Harvey est de retour avec son 8e album solo Let England Shake. Elle nous avait surpris avec son précédent opus, White Chalk, délaissant sa guitare au profit du piano. Elle nous y dévoilait sa part de fragilité et de mélancolie à travers des mélodies introspectives plus douces, laissant éclater pleinement le lyrisme de sa voix.

Avec Let England Shake, nous nous retrouvons un peu plus en terrain familier. L’icône rock indé a ressorti sa guitare du placard. Comme à son habitude, PJ Harvey a élaboré son nouvel album avec l'aide de Mick Harvey et John Parish (avec lequel elle avait déjà travaillé sur A Woman A Man Walked By), avec Flood à la production. Selon la volonté de l’artiste, l’album a entièrement été enregistré en live, "sans esbroufe", dans une église du 19e siècle dans le Dorset.

 

Que ce soit à l’écoute de The Words That Maketh Murder, froide marche composée à l’autoharpe et agrémentée d’une section cuivre, ou bien encore avec la ballade synthétique et minimaliste Written On The Forehead, PJ Harvey réussit toujours à nous embarquer dans son univers sombre et théâtral. Le single The Last living rose, plus proche de ce qu’elle avait pu faire sur Story from the city Story from the sea, séduit grâce à l’immédiateté des mélodies et la beauté de sa voix à fleur de peau. La diva ensorcelle une fois de plus, remue (shake) littéralement son auditoire.

 

Let England Shake

PJ Harvey

Island Records/Universal - Parution : février 2011

 

Ecouter l'album

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0