"Le pied mécanique" de Joshua Ferris

Coup de coeur de Bénédicte, libraire à Pontivy

L'HISTOIRE : Tim Fanrsworth est un homme séduisant. Il aime sa femme, Jane, et, en dépit des épreuves du quotidien et des petites tentations, nées de longues années de vie commune, leur mariage est heureux. Le travail de Tim est sa passion : associé d’un grand cabinet d’avocats de Manhattan, il gère les affaires les plus importantes. Même lorsque sa fille unique, Becka, se cache derrière sa guitare, ses dreadlocks et ses rondeurs, il n’a de cesse de lui répéter en père modèle et aimant, qu’elle est, pour lui, la plus jolie fille du monde. Tim a tout pour être heureux : il aime sa femme, sa famille, son travail, sa maison.

Mais un jour, il se lève de son siège et s’en va. Il se met à marcher et ne peut plus s’arrêter. Ces crises peuvent durer quelques jours ou quelques années. Alors, il perd tout ce qui lui semblait à jamais acquis : un présent heureux, un avenir serein, toutes ses certitudes. Pour combattre ce mal mystérieux qui grignote sa vie, ses passions, son âme, Tim doit renoncer à ce qu’il croyait être, porter un casque plein d’électrodes sur son crâne nu, quitter son travail, accepter l’inconnu.

 

Histoire peu banale de cet homme pris de pulsions déambulatoires, me direz-vous ? Certes. Mais l'auteur touche à quelque chose de bien plus universel que ces folles pérégrinations. Il nous parle d'un homme pris dans les affres d'une maladie inconnue, des répercussions sur son milieu social et familial. Il nous parle d'un homme en lutte pour vivre ! Un roman infiniment humain.

 

L'auteur, Joshua Ferris est né en 1974. Son premier roman, Open space, a remporté aux Etats-Unis le prix Pen-Hemingway et a aussi été nominé pour le National Book Award. Il a été choisi par le New Yorker comme l’un des vingt écrivains les plus prometteurs.

 

Le pied mécanique

Joshua Ferris

Traduit de l’anglais par Dominique Defert

JC Lattès - parution août 2011

RENTREE LITTERAIRE

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0