"Scintillation" de John Burnside

Coup de coeur de Soazig, libraire à Quimperlé

L’Ecossais John Burnside nous entraîne pour son nouveau roman en plein Intraville : une zone de non-droit dominée par les ruines d’une ancienne usine chimique à l’abandon. Là, tout est contaminé, pourrissant, de la forêt qui entoure la ville aux êtres humains. Dans cet univers angoissant et lugubre (d’où cette couverture magnifique qui rappelle que les goëlands se disputent les derniers déchets), des enfants disparaissent dans d’étranges conditions.

Ce roman aurait pu être un simple thriller, mais il est bien plus grâce à l’écriture lyrique et poétique de l’auteur. Il se dévore comme un conte (d’ailleurs, c’est un peu avant Halloween que les enlèvements commencent).

C’est également un hymne à la littérature, à travers laquelle certains des protagonistes de l’histoire tentent de survivre et de trouver, peut-être la lumière.

 

 

Scintillation

John Burnside

traduit de l'anglais (Écosse) par Catherine Richard

Editions Métailié

RENTREE LITTERAIRE 2011


Écrire commentaire

Commentaires : 0