"Stoner", John Williams

Coup de coeur de Séverine, libraire à l'Espace Culturel de Morlaix

William Stoner a son destin tout tracé : reprendre la ferme familiale. Pour mettre toutes les chances de son côté, son père, au prix d'immenses sacrifices, décide de l'envoyer à l'université pour y étudier l'agronomie. Mais rien ne se passe comme ce dernier l'aurait voulu... A Columbia, la découverte de la littérature est pour Stoner une révélation. Adieu l'agriculture, il devient professeur de lettres et fait des livres son refuge : il s'y plongera pour oublier son mariage raté, le gâchis que lui inspire les guerres et les mesquineries de ses collègues. Un fatalisme qui vous insupportera peut-être... Mais l'attachement que vous développerez pour ce modeste homme vous le fera vite oublier !

 

Publié en 1965 aux Etats-Unis, ce roman n'avait jamais été traduit en France. Merci à Anna Gavalda d'avoir déterré cette pépite littéraire !

 

 

 

Stoner

John Williams - Traduction : Anna Gavalda

Edition Le Dilettante - Parution : août 2011

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Nico (lundi, 06 février 2012 15:40)

    Je n'ai pas tellement accroché à ce roman, qui m'a semblé ennuyeux, sans réel intérêt. Une déception pour moi.