"L'appât", de José Carlos Somoza

Coup de coeur de Marie, Espace Culturel de Landerneau

Comme à son habitude, J. C. Somoza nous livre un roman inclassable : il s’agit à la fois d’un roman d’anticipation, d’un polar et d’un roman.

Ici, il imagine que dans un futur qui parait assez proche, la police scientifique n’utilise plus les mêmes moyens qu’aujourd’hui pour traquer les meurtriers.

En effet chaque individu est défini par son psynome qui est caractérisé par une philia (le moyen par lequel il satisfait son désir le plus enfoui). Chacun serait donc sensible à certains actes et lieux et atteindrait ainsi le plaisir maximum. Ces psynomes correspondent aux personnages des pièces de Shakespeare. Chacune des pièces permettrait de comprendre et d’agir sur chaque type de philia.

Des « appâts » sont formés pour traquer les meurtriers en jouant des « masques » pour les faire atteindre ce plaisir maximum et ainsi les contrôler.

Diana est considérée comme la meilleure des « appâts »  mais décide de prendre sa retraite. Le Spectateur qui sévit dans la ville depuis quelques temps s’en prend à sa petite soeur. Elle décide alors de reprendre du service.

Il faut se laisser le temps d’entrer dans l’histoire mais une fois que c’est fait, vous découvrirez un roman passionnant, haletant et étrange comme le sont la plupart des romans de J. C. Somoza.

 

L'appât

José Carlos Somoza

Editions Actes Sud - Parution : octobre 2011

Écrire commentaire

Commentaires : 0