"Cinquième chronique du règne de Nicolas Ier", de Patrick Rambaud

Coup de coeur de Gwen, Espace Culturel de Gouesnou

Patrick Rambaud, au lendemain de l'élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République, s'était fixé pour objectif d'en chroniquer annuellement le mandat. Comme un observateur au temps de Louis XIV. Alors que la première mandature va prendre fin, voici la 5ème année du règne de Nicolas Ier, morceau de littérature s'il en est.

Savoureux, pour qui aime la belle langue, dans l'ancienne tradition de l'esprit et des lettres françaises. Le coup de force est jubilatoire tant le décalage entre la préciosité de la langue, qui nous ramène au temps des Rois, appliquée aux évènements surmédiatiques attachés à l'image de notre Président, renforce la dimension tragi-comique. Comique sans doute. Tragique aussi. Car pathétique à bien des égards tant le règne glorieux promis à ce surdoué de la politique est venu se fracasser sur des évènements qui ont fait voler en éclats ses desseins et sa rencontre héroïque avec le pays. Les erreurs et la vanité ont fait le reste.

En cette cinquième année, nous suivons la transcription dans une verve jadis dévolue aux annales romaines, des primaires socialistes, la déconfiture de l'affaire Alliot-Marie, la grossesse de Carla Bruni-Sarkozy, etc...

L'esprit est, à chaque phrase, aiguisé, le style étincelant : un morceau de littérature en forme de chef d'oeuvre.

 

Cinquième chronique du règne de Nicolas Ier

Patrick Rambaud

Grasset - Parution : janvier 2012

Écrire commentaire

Commentaires : 0