"Dans la grande nuit des temps" d'Antonio Munoz Molina

Coup de coeur de Claire, libraire à l'Espace culturel Leclerc de LANNION

Le destin d'un architecte espagnol, connu, republicain qui fuit son pays en 1936 pour les Etats-unis et retouver la femme qu'il aime. Un roman dense, ample qui fait la part belle à l'histoire.

 

À la fin de 1936, Ignacio Abel, architecte espagnol de renom, progressiste et républicain, monte l’escalier de la gare de Pennsylvanie, à New York, après un périple mouvementé depuis Madrid où la guerre civile a éclaté. Hanté par les récriminations de sa femme, Adela, et taraudé par le sort incertain de ses deux jeunes enfants, Miguel et Lita, il cherche Judith Biely, sa maîtresse américaine. L’auteur le regarde prendre le train qui doit le conduire dans une petite ville au bord de l’Hudson, Reinheberg, et reconstruit au cours d’un époustouflant va-et-vient dans le temps la vie d’Ignacio Abel, fils de maçon, devenu architecte à force de sacrifices, marié à une fille de la bourgeoisie madrilène rétrograde et catholique, déchiré par sa passion amoureuse et par la violence des événements politiques. Au long de ces mille pages d'amour et de guerre, les personnages de fiction mêlent leur vie à celle des hommes politiques et des écrivains de l'époque. Dans ce chef-d’œuvre intimiste et charnel, Antonio Muñoz Molina fouille avec une lucidité admirable et bouleversante au plus profond de la matière humaine.

 

Dans la grande nuit des temps

Antonio Munoz Molina

Traduction : Philippe Bataillon

Editions du seuil - parution : janvier 2012

Écrire commentaire

Commentaires : 0