"Qu'avons nous fait de nos rêves", Jennifer Egan

Coup de coeur de Gwen, libraire à l'Espace Culturel de Gouesnou

Dans le 5ème roman de l'américaine Jennifer EGAN nous suivons les vies d'une multitude de personnages, tous gravitant plus ou moins dans le monde de la musique. Oscillant entre passé et présent, nous rencontrons Sasha, trentenaire perdue et kleptomane, Bennie le producteur de musique désabusé, divorcé qui tente de nouer des liens avec son fils, Dolly la publiciste aux dents longues qui se brûlera les ailes... Certains, jeunes adolescents punks dans les années 70 avaient des rêves plein la tête. Nous les retrouvons quelques décennies plus tard, comment ont ils évolué ? Le constat est bien amer.

Dans ce roman atypique, construit comme un puzzle, chaque chapitre dévoile un moment clé d'un personnage. Ce qui relient ces histoires...un mot, un lieu, une rencontre. Aucune chronologie fixe, nous allons d'une histoire à une autre, d'une époque à une autre. Certains protagonistes ont réussi, d'autres se sont perdus. Les destins se croisent, s'entremêlent, se séparent. Il n'est nullement question de nostalgie mais du temps qui passe, des désillusions, des amis d'hier qui ne le sont plus. Un magnifique livre qui au travers de tous ces destins nous renvoie à nos propres existences, nos choix de vie. Et nous...qu'avons nous fait de nos rêves?

 

Qu'avons nous fait de nos rêves

Jennifer Egan

Edition Stock

Parution : août 2012

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Gaëlig, libraire à l'Espace Culturel de Landerneau (mardi, 06 novembre 2012 11:27)

    Qu’avons-nous fait de nos rêves? de Jennifer Egan (La cosmopolite, Stock) a également eu le droit à beaucoup d’éloges lors de sa sortie en France à la rentrée dernière.
    Quand on fouille un peu sur le net, on s’aperçoit que Qu’avons-nous fait de nos rêves? ne fait pas l’unanimité. On se rend également compte en lisant les diverses critiques que c’est un livre difficile à résumer et à critiquer. Je ne m’attarderai donc pas sur ce chemin-là…
    Je dirais  simplement mon enthousiasme.
    Qu’avons-nous fait de nos rêves? est une œuvre vivifiante qui demande, avant toute chose, de l’attention. Pourquoi? Parce que l’auteure, en traitant le thème mélancolique des rêves inaccomplis, s’est « amusée » à déstructurer son histoire. En effet, la construction (extrêmement bien maitrisée, on parle de « maestria ») nous donne du fil à retordre.
    Tel un puzzle à reconstituer au fur et à mesure de la lecture, le roman dessine des morceaux de vie des personnages dans une chronologie éclatée.
    Et, très vite,  on s’attache à Sasha, Lou, Bennie et Scottyet les autres, tantôt jeunes ados californiens insouciants des années 70, tantôt cinquantenaires perdus et pleins de désillusions…
    Nous avons ici affaire à un roman mélancolique, drôle et puissant, qui en fait un des livres de l’année.