"Timeville", de Tim Sliders

Coup de coeur de Sonia, libraire à l'Espace Culturel de Ploudalmézeau

« Et si vous et votre famille vous réveilliez en 1980 ? »

 

Voilà la proposition alléchante de Timeville, livre de Tim Sliders, pseudonyme d’un scénariste et écrivain franco-américain de renom.

On y suit les mésaventures de la famille Cartier, famille française moderne.

David, le père, Self made man, grand patron d’une chaîne de restaurants tendances. Sûr de lui, arrogant au possible, sa vie personnelle n’est pourtant pas aussi brillante que sa vie professionnelle.

Anna, la mère, chirurgienne réputée, lassée de pardonner les aventures extraconjugales de son mari, demande le divorce. C’est bien simple elle ne veut plus entendre parler de lui.

Agathe, leur fille aînée, adolescente en pleine crise en veut à la Terre entière et bien sûr à ses parents, premiers dans sa ligne de mire.

Et Tom, le petit dernier, encore aux portes de l’enfance, qui espère secrètement que ses parents vont se remettre ensemble.

Cette famille au bord de l’explosion, déchirée de toutes parts va être propulsée dans les années 80. Et là tout est à refaire… Y survivront-ils ?

 

Certes, le thème du voyage dans le temps n’est pas une nouveauté, beaucoup d’autres s’y sont déjà essayés, mais ce livre apporte une nouvelle légèreté à la thématique. Est-ce l’époque -années 80- qui inspire cela ? Pas uniquement, Tim Sliders a su donner l’étoffe nécessaire à ses personnages pour que le lecteur, quel qu’il soit, s’y attache et s’identifie. Une histoire très visuelle qui n’est pas sans rappeler « Retour vers le futur » et son personnage fétiche Marty Mc Fly, à qui l’auteur fait notamment un clin d’œil dans son livre. Un livre agréable à lire, drôle, plein de situations cocasses et de références historiques et culturelles, qui nous tire de notre quotidien morose en ces temps parfois difficiles.

 

N’attendez plus, vous aussi retournez dans les années 1980. Embarquement immédiat !

 

Timeville

Tim Sliders

Fleuve noir

Parution : novembre 2012

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0