Olivia RUIZ en concert à La Carène de Brest

Chronique de Séverine, Espaces Culturels de Bretagne & photos de Bernard, disquaire à l'Espace Culturel E.Leclerc de Plougastel

Après plusieurs occasions ratées, j'ai enfin RDV avec Olivia Ruiz à la Carène de Brest, ce 21 février.


Après une première partie hip-hop, emmenée par Buck 65, artiste canadien dont on citera l'hommage au Brestois Yann Tiersen avec sa reprise d'Amélie Poulain, elle entre en scène, pétillante et souriante comme je me l'imaginais.

Et à partir de là, elle nous embarque dans son univers rempli de soleil pendant 2 heures. Elle a de l'énergie à revendre et finit par faire décoller le public après un démarrage un peu mou : "Je vous ai connu plus fêtard, Brest!"


Elle nous fait voyager, de Brest à Cuba, en passant par Carhaix et surtout par l'Espagne, qui coule en elle.

Elle nous offre les nouvelles chansons de l'album Le calme et la tempête sorti en 2012 et tous les tubes de ses précédents disques (La femme Chocolat, 2005 & Miss Météores, 2009). Et quand elle ne chante pas, elle danse, et elle danse merveilleusement bien.

On passe de la fiesta à des moments plus intimistes, et l'émotion devient palpable quand elle évoque sa famille, à laquelle elle rend hommage en chantant J'traine des pieds. Nos sentiments sont renforcés par le magnifique décor scénique : deux grandes toiles qui oscillent au rythme du spectacle, évoquant tour à tour un ciel de nuages, les vagues ou encore un écran sur lequel sont projetées des images en lien avec les chansons...
Une soirée de pur bonheur, une soirée qui vous redonne une énergie incroyable... Je ne regrette pas d'avoir patienté toutes ces années!

 

 

Retrouvez la discographie d'Olivia Ruiz dans les Espaces Culturels E.Leclerc bretons.


Écrire commentaire

Commentaires : 0