Cécile des Espaces culturels bretons aime "Une part de ciel" de Claudie Gallay

Coup de coeur de Cécile, Espaces culturels E.Leclerc de Bretagne

C'est lorsque Carole reçoit une "boule à neige" que son long voyage dans l'attente commence réellement. Cet objet enfantin est le signe de ralliement de son père Curtil, qui pourrait ainsi annoncer son retour après des années d'absences et de deuil. Aux premiers jours de décembre, Carole décide donc de répondre à cet appel et regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise. Elle y retrouve son frère et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance. Philippe, garde forestier, rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes, tandis que Gaby, sa soeur cadette, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en prison pour quelques mois, et élève La Môme, une fille qui n'est pas tout à fait la sienne.

 

La longue attente commence et laisse au temps le soin de dérouler son chapelet de souvenirs, de non-dits. Comme cette boule à neige que l'on s'amuse à secouer pour voir s'animer un décor sous la pluie cotonneuse, c'est par petit touche que Claudie Gallay nous dessine le tableau familial, ses acteurs, ses absents, ses nuances et ses silences. Les jours défilent et Carole tente de retisser des liens avec sa fratrie, de reconstruire des relations sur un passé commun, tandis que le froid de décembre s'installe et que la neige s'annonce déjà. Curtil se fait attendre alors que Carole se consacre à une traduction de la vie de Christo, l'artiste qui voile les choses pour mieux les révéler...

 

On comprend très vite que Carole doit elle aussi lever le voile sur un épisode dramatique de son passé, un incendie qui naguère a détruit la maison familiale et a définitivement abîmé les poumons de Gaby. Comme dans chaque roman de Claudie Gallay, l'ombre du secret habille les personnages et leur donne une épaisseur que l'on comprend au fil des pages. La Part du ciel est un roman à énigme, une énigme de l'intime, du ressenti. Il n'y a pas de grandes révélations que le lecteur n'ait préssenti, mais les secrets de famille enfin mis à jour viennent mettre un point d'orgue et par là-même un point final, aux tortures mentales de Carole.

 

Un roman dense avec parfois des longueurs narratives qui aident à  installer autant le personnage principal que le lecteur, dans l'attente, l'attente du père, l'attente de Carole, et enfin d'un dénouement qui n'est pas là où l'on croit. Claudie Gallay nous offre une fable moderne qui scrute les âmes, dans un décor froid et austère, pour nous révéler la "part de ciel" de chacun, quand enfin le voile se lève.


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Marie, libraire à l'Espace Culturel E.Leclerc de Landerneau (mercredi, 09 octobre 2013 10:18)

    Claudie Gallay nous livre un roman sur l’attente, les silences qui en disent long et sur les blessures de l’enfance qui prennent une place plus ou moins importante selon chacun mais avec lesquelles on doit vivre. Touchant.