Véronique, libraire à Guilers aime "Sauf les fleurs", de Nicolas Clément

Coup de coeur de Véronique, libraire à l'Espace Culturel E.Leclerc de Guilers

La rentrée littéraire ne vaudrait pas le coup si on ne découvrait pas, parmi les Nothomb et autres auteurs à forte notoriété, des bijoux littéraires. Et quand, en plus, il s'agit d'un premier roman, il faut le souligner, le diffuser, et surtout le lire!

 

C'est donc le cas de Sauf les fleurs qui apparaissait dans l'article du livres hebdo n°960 sur la rentrée littéraire, en troisième position dans le podium des trois meilleures premières phrases de ces romans de rentrée. 


"Nous étions une famille de deux enfants, plus les parents". 


C'est ainsi que commence ce court texte (puisqu'il ne fait que 75 pages) dans lequel le narrateur principal, Marthe, une jeune fillette de douze ans, raconte sa vie à la ferme. Marthe est la princesse de ce conte cruel car très proche de la réalité. On y découvre le quotidien d'une famille où le père cogne la mère sans ménagement. Marthe grandit, tente de protéger son frère et sa mère. Puis Marthe tombe amoureuse et croit que tout devient possible. Elle étudiera le grec. Elle fera sa vie en Amérique avec un homme qui l'aime. Mais le bonheur, même si on le mérite, peut parfois disparaître aussi vite qu'il est apparu... 

L'écriture de Nicolas Clément est bouleversante. Un petit livre sans couverture aventageuse mais dont le moindre mot semble être à sa place. L'histoire est simple et c'est sans doute la raison pour laquelle elle nous touche autant. Elle parlera sans doute encore plus aux femmes, la voix de Marthe résonnant comme une symphonie dans tout le récit. 

Sans nul doute un des livres de la rentrée littéraire qu'il faut découvrir !

 

Sauf les fleurs

Nicolas Clément

Buchet Castel

Parution : août 2013

Écrire commentaire

Commentaires : 0