Aurore, libraire à Plougastel aime "Témoin de la nuit" et "Les origines de l'amour", de Kishwar Desai

Coup de coeur d'Aurore, libraire à l'Espace Culturel E.Leclerc de Plougastel

Suivez avec engouement les enquêtes de Simran Singh !

 

Le premier tome Témoin de la nuit est le tout premier roman de l’auteure Kishwar Desai. Ses romans sont engagés, sur la condition des femmes. Je conseille vivement de commencer par Témoin de la nuit, car vous faites la connaissance du personnage Simran Singh, bénévole sociale. Et vous faites la découverte de l’Inde. L’Inde comme nous ne l’imaginons pas : pauvreté, insignifiance de la femme et encore plus des petites filles. Une découverte déstabilisante et poignante.

 

Durga, une jeune fille de 12 ans retrouvée ligotée, violée dans une maison entourée de 13 cadavres. Des membres de sa famille. Pour la police, elle est suspecte et mise en détention. Simran Singh, va essayer de comprendre ce qui s’est passé, pour lui venir en aide.

 

Immersion dans un pays où les femmes sont conditionnées pour être des épouses parfaites et rien d’autre… Percutant !

 

Nous avons le plaisir de suivre Simran Singh dans un deuxième roman Les origines de l’amour. Cette fois-ci le roman est ciblé sur la gestation pour autrui et les mères porteuses. Encore un thème passionnant et d’actualité.

 

L’enquête de Simran Singh l’amène jusqu’à Londres. Un couple d’anglais est victime d’un accident en Inde. Malheureusement, ils laissent derrière eux Amélia, une petite fille née par mère porteuse. Plusieurs faits troublants : l’accident est suspect, la petite fille est séropositive (comment est-ce possible ?), la mère porteuse a disparu et l’adresse fournie est obsolète. Simran est engagée à sauver la petite Amélia et à lui retrouver sa famille.

 

Pour moi, c’est une série à suivre. Vous passerez par plusieurs sentiments : l’incompréhension, l’effarement, la révolte et l’espoir.

A lire.

 

Témoin de la nuit & Les Origines de l’amour

Kishwar Desai

Editions de L’aube - Coll. L'aube noire

Parution : octobre 2013 & mai 2014

Écrire commentaire

Commentaires : 0