"Anastasis", Dead Can Dance

Coup de coeur de Michel, disquaire à l'Espace Culturel de Landerneau

Formé en 1981 autour de Lisa Gerrard et Brendan Perry, Dead Can Dance a profondément marqué les années 80 et 90 grâce à leur musique unique et intemporelle d'inspirations folk, cold wave, liturgique ou médiévale.

 

Anastasis, leur premier album depuis 16 ans marque la résurrection d'un duo majeur de la musique contemporaine.

 

Anastasis étant un mot grec signifiant résurrection, ce nouvel opus se révèle être une parfaite renaissance ainsi qu’une véritable symbiose artistique dominée par les voix de Gerrard et Perry. A l’image de l’art de la Grèce Antique, le duo a cherché à exprimer la dimension immuable de leur musique aussi bien à travers la poésie de leurs paroles que la pureté de leurs mélodies.

 

Le site officiel du groupe

 

ECOUTER L'ALBUM

 

Anastasis

Dead Can Dance

Sortie : août 2012

RENTREE MUSICALE

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    ian (lundi, 24 septembre 2012 15:48)

    C'est vrai que la pochette de cet album n'est pas très engageante: tout l'inverse d'un produit marketing! Des tournesols fanés photographiés en noir et blanc, pour symboliser la resurrection par les petites graines prêtes à germer l'année prochaine... La musique n'est pas aussi noire que le laissait supposer le premier contact visuel avec cette pochette. Un son profond et très travaillé, des rythmes lents parfois marqués par des basses lourdes ou au contraire illustrés de scintillements aériens: une dimension clairement mystique habite tout ce disque, grâce aux incantations shamaniques de Brendan Perry et aux vocalises orientalisantes des glossolalies de Lisa Gerrard. Envoutant!