"Le flûtiste invisible", de Philippe Labro

Coup de coeur d'Emeline, libraire à l'Espace Culture E.Leclerc de Loudéac

« Tout est déterminé par des forces sur lesquelles nous n’exerçons aucun contrôle. Ceci vaut pour l’insecte autant que pour l’étoile. Les êtres humains, les légumes, la poussière cosmique - nous dansons tous au son d’une musique mystérieuse, jouée à distance par un flûtiste invisible ».

 

Le roman débute sur cette phrase d’Albert Einstein et annonce son contenu.

A travers trois courts chapitres tels trois petites nouvelles, Philippe Labro raconte comment ou « pour quoi » lui et les gens qui l’entourent sont aujourd’hui ce qu’ils sont, consciemment ou pas.

 

Ainsi, le souvenir d’un homme est réveillé par le sifflement du narrateur et, par un système de flashback nous voici sur le Queen Mary lors de la grande traversée vers le Nouveau Monde.

 

Puis, la rencontre d’un autre lui avouant, à la table d’un restaurant, l’avoir eu dans sa ligne de mire à Alger dans les années 60.

 

Et enfin, l’histoire incroyable de son voisin dont l’entêtement étant enfant lui valut de sauver sa famille à Auschwitz durant la Seconde Guerre Mondiale.

 

Les mots du narrateur sont aériens et d’une grande beauté. Nous pourrions parler de l’action d’un Dieu, de la théorie de l’effet papillon, du hasard… Quoi qu’il en soit, Philippe Labro nous montre que les choix de chacun influent sur le destin des autres et qu’il est parfois préférable de remercier sa bonne étoile.

 

Le flûtiste invisible

Philippe Labro

Ed. Gallimard

Parution : mars 2013

Écrire commentaire

Commentaires : 0